Préampli Gaillard PRST64: le son retrouvé

Tout ce qui concerne les amplificateurs, tuners et amplis-tuners, les préamplificateurs, les platines vinyles et CD, les enceintes et haut-prleurs, les appareils à bandes magnétiques, ainsi que les appareils combinés.

Modérateur: François77

Préampli Gaillard PRST64: le son retrouvé

Messagepar Christophe Grasser » Dim 20 Jan 2019 13h02

Bonjour à tous,

Le schéma de ce préamplificateur avait fait l’objet d’une discussion sur le forum il y a quelques années et ce fil permettra de répondre à quelques interrogations…
viewtopic.php?f=14&t=236892

schéma PRST64 annoté.jpg
En rouge les valeurs trouvées sur mon exemplaire. Les valeurs des résistances de charge des ECC83 sont permutées par erreur sur le schéma. En vert, les valeurs optimisées. L'ajustable de 200kOhms est en réalité un ajustable de 47K en série avec une résistance de 56K.


Afin de reconstituer une chaîne stéréo française à tubes haut de gamme du début des années 60 (Gaillard, conception Marcel Vaissaire), cela faisait longtemps que je recherchai un préamplificateur Europe stéréo et j’ai fini par trouver pour une poignée de cerises un Europe PRST64 mais à l’état de quasi épave .

L'état des lieux:

Il manquait son coffret, toutes les lampes, un des ensembles de boutons et il avait été « bricolé » heureusement de manière réversible.
Et bien entendu, il manquait tous les câbles de liaison qu'il a fallu reconstituer.
Vu les traces de rouille, il avait traîné à l'humidité un certain temps...

La résistance ajustable de réglage du gain avait été supprimée sur un des canaux et remplacée par deux résistances fixes en série, des résistances avaient été soudées en parallèle sur la résistance de 4,7K du circuit de contre-réaction de l’étage d’entrée en position radio ou magnéto.
Elles étaient de valeurs différentes, déséquilibrant le gain de l’étage...
Les valeurs d’un nombre assez important de résistances n’étaient pas respectées (à l’origine...) par rapport à celles du schéma (les valeurs des résistances de charge des ECC83 étant permutées sur ce dernier dans le schéma publié à l’époque), valeurs du schéma que l’on retrouve sur la photo d’un exemplaire évoqué sur un forum devenu « privé »…
Les valeurs de quelques condensateurs (en particulier ceux du circuit de correction RIAA) n’étaient pas exactement celles du schéma.
Toutes ces « erreurs » par rapport au schéma allaient malheureusement dans le mauvais sens.
Si les condensateurs de liaison (mylar) ne posaient aucun problème (j’ai augmenté néanmoins la valeur de certains), de nombreuses résistances avaient dérivé.
Les condensateurs papier (25nF) du Baxandall étaient à remplacer et les 25nF de Radiofil soigneusement triés ont parfaitement fait l’affaire.

À l’origine en acier bichromaté ou galvanisé, le boîtier a été reconstitué en inox ferritique 430 découpé et soudé au laser à partir de photos trouvées sur le net.

Gaillard PRST64.JPG
Un peu clinquant en inox par rapport au bichromaté, c'est néanmoins superbe. Il reste à trouver les boutons...


À suivre...
Christophe Grasser
 
Messages: 882
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: ESSONNE

Re: Préampli Gaillard PRST64: le son retrouvé

Messagepar Christophe Grasser » Dim 20 Jan 2019 13h48

La suite...

Ce qui a été fait:

Un bon nettoyage des embases jack, des connecteurs IEC, des potentiomètres et des galettes s'imposait.

Les condensateurs de filtrage en bon état ont été soigneusement reformés.
De nombreuses résistances ont été remplacées par des résistances de qualité et triées en valeurs (par exemple des Allen-Bradley moulées pour les résistances de fuite de grille, des Sovcor métal et autres résistances métal 1 % pour les circuits  « critiques » tels le correcteur RIAA et le Baxandall).

L’ajustable manquant a été remplacé par un trimmer 10 tours 89P de 20K dont le curseur supporte parfaitement le courant d’un peu moins d’1mA qui y circule.

Les lampes que j’ai mises en place sont des ECC83 Philips NOS issues d’un même lot et deux ECC82 « long plates » Mazda dont je disposai, les deux triodes de chaque lampe étant parfaitement identiques (montées en parallèle).

J’ai donné le schéma à manger à SPICE lequel a confirmé les excellentes performances de ce matériel.

Mais SPICE a montré qu’il était possible d’améliorer les choses, en particulier en ce qui concerne le respect de la courbe RIAA.

Avec les valeurs d’origine pour les cellules RC de contre-réaction sélective de l’étage d’entrée, la simulation donne :
écart  par rapport àla courbe idéale: +2,4dB à 20Hz 0dB à 60Hz, -1,1dB de 150 à 200Hz , un maximum de +0,4dB à 4KHz et 0,08dB à 20Khz .
C’est fidèle au dessus de 1kHz, moins en dessous…

Pour les cellules RC de contre-réaction sélective de l’étage d’entrée, on a un résultat optimal avec les valeurs normalisées  3,32nF - 1150K et 953pF - 76,8K :
linéaire à + ou – 0,05dB entre 20Hz et 1KHz et 0,2dB de 1KHz à 20KHz.

Comme le montrent les courbes représentant l’écart entre la courbe théorique et celle du circuit simulé, l’amélioration est spectaculaire.
Ne retenir bien entendu que les fréquences entre 20Hz et 20kHz.

Avec les valeurs d'origine:

ecartcourbeRIAAPRST64ORIGINE.jpg
L'écart entre la courbe théorique et le résultat simulé avec les valeurs d'origine. C'est bon au dessus d'1kHz, nettement moins en dessous...
La courbe supérieure montre l'écart de niveau, la courbe inférieure le déphasage.


Avec les constantes de temps optimisées:

ecartcourbeRIAAPRST64OPTIMISE.jpg
Avec les valeurs optimisées, les écarts de niveau et de déphasage sont fortement réduits.


Dans la vraie vie, mesures faites sur la sortie magnétophone d’un canal dans son état d’origine (avec des résistances ayant dérivé...) et sur la sortie magnétophone de l’autre après optimisation, comme on peut s’y attendre, l’amélioration est considérable même si elle reste inférieure à celle de la simulation compte-tenu des dérives inévitables liées aux tolérances des composants d’une part (même triés, je n’ai pas trouvé des valeurs exactes à 0,1 %...) et surtout aux capacités parasites du montage d’autre part.
Sans compter les imprécisions de lecture dues au galvanomètre du SPM-11 Wandel & Goltermann et aux plus basses fréquences, les conséquences d’une tolérance de l’affichage numérique de + ou – 1 Hz.

Le tableau joint (obtenu à partir du fichier que l’on peut télécharger sur l’excellent site de Claudio Bonavolta, suivre le lien https://www.bonavolta.ch/hobby/en/audio/riaa.htm ) donne les résultats de mesure.
Le forum ne permet pas de joindre un fichier avec extension xls, j'ai du renommer en pdf pour que cela passe. Il suffira de renommer en xls pour le lire.

riaaPRST64mesuré.pdf
Pour lire le fichier, renommer l'extension pdf en xls .
(46.5 Kio) Téléchargé 11 fois


Les résultats optimisés sont en vert.
L’écart par rapport à la courbe théorique reste toujours inférieur à 0,5 dB de 20Hz à 21 kHz, inférieur à 0,4 dB de 20Hz à 15kHz.

Quant à la distorsion mesurée avec le SPM-11, elle est très faible :
En sortie du PRST64, résultats identiques sur les deux canaux :
À 1kHz :
H2 : -72 dB
H3 : < -80dB
intermodulation : -79dB

Ces résultats sont excellents et c’est confirmé à l’écoute.

Même si l'on peut regretter qu’il n’ait pas été prévu de by-passer le correcteur Baxandall, avec ce préamplificateur associé aux blocs Gaillard Europe 20W, après une longue « recherche du son perdu », on peut vraiment parler de « son retrouvé ».
Pour avoir du souffle et percevoir une ronflette (sur l’entrée phono, platine branchée), il faut pousser le volume à fond et sur les entrées haut-niveau, le seul souffle audible provient de mon lecteur CD.
Néanmoins, ce n’est pas un préamplificateur « universel », avec une sensibilité mesurée (sur entrée radio) de 100mV pour 590mV en sortie, il est trop sensible pour certaines sources (cela peut le saturer).
Alimenté par les blocs de puissance, il est parfaitement adapté aux amplificateurs à tubes Gaillard pour lequel il a été conçu mais aussi bien évidemment aux amplificateurs à tubes Audiotecnic également conçus par Marcel Vaissaire.

Ayant déjà les blocs Europe 20W, le tuner Gaillard AM/FM61 restauré auquel j’ai ajouté un décodeur stéréo, il me reste à restaurer ma seconde enceinte Gaillard Europe et la platine Clément qui ira bien avec…
Et on peut rêver, trouver le meuble de commande Gaillard.
Et je suis toujours à la recherche des boutons manquants. :mrgreen:

Cordialement,
Christophe RFL2221.
Christophe Grasser
 
Messages: 882
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: ESSONNE


Retourner vers Audio vintage

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités