Etalonnage galva metrix 310

Échanges d'informations et d'astuces techniques sur la mesure, les techniques et les appareils, alimentations, etc.

Modérateur: François77

Re: Etalonnage galva metrix 310

Messagepar Pascal-370 » Ven 21 Déc 2018 15h12

Bonjour.
J'ai regardé les schémas des 310 B, BTR, CTR, CTRM, tous ont le même dessin au niveau du galvanomètre avec la résistance R9 sans valeur et le galvanomètre de 0.9 mA, sous 50 ohms (galvanomètre + R9)
Pas de raison que ce soit différent pour votre modèle, le D. Le principe de mesure reste le même, avec ou sans camembert. :D
Bonne chance pour la remise en état et soyez prudent avant d'envoyer la tension secteur sur le lampemètre. :)
Pascal-370
 
Messages: 533
Inscription: Lun 13 Avr 2009 02h11

Re: Etalonnage galva metrix 310

Messagepar Bicard jean-claude » Sam 22 Déc 2018 19h03

Bonsoir à tous
Merci pour les infos, le galva est réparé, les mesures sont bonnes, j'ai repris un tube déjà testé, je retombe sur mes mesures d'avant l'incident.
Maintenant afin de terminer les bouchons manquant je recherche la correspondance pour les culots de lampes européennes genre 506, ect
Merci d'avance, passer de bonnes fêtes.
Bicard jean-claude
 
Messages: 325
Inscription: Mar 19 Sep 2006 06h38
Localisation: AUVERGNE

Re: Etalonnage galva metrix 310

Messagepar Yves07 » Sam 22 Déc 2018 19h35

Yves07
 
Messages: 749
Inscription: Dim 8 Fév 2009 09h39
Localisation: 45°N, rive droite du Rhône.

Re: Etalonnage galva metrix 310

Messagepar Michel Martin » Dim 23 Déc 2018 13h22

bonjour à tous
Puisque le sujet du 310 revient en actualité je rappellerai une de mes interventions faite à l'époque pour répondre à des collègues je dirai aussi que dans les notices de certains 310 ces principes sont expliqués avec les formules de correction utilisées .
..................................................
Re: METRIX 310 B
Messagepar Michel Martin » 03 Mar 2012, 14:26
Bonjour

Au sujet des lampemètres Métrix, j’ai déjà fais paraître quelques articles à ce sujet et des fils de discussions sur le forum, Reste à trouver ou et la date. A défaut voici un résumé.
En gros le problème des appareils qui font les mesures en alternatifs est le suivant :
On applique au tube des tensions sinusoïdales qui doivent être égales en valeur efficace aux tensions continues déterminées pour le tube dans ses conditions de fonctionnement ou de mesures.
En réalité obtient un courant moyen anodique inférieur de 10 % a celui que l’on obtiendrait en effectuant la mesure en continu dans des conditions d’alimentation analogue.
Une formule est donnée dans le manuel Métrix expliquant ces différences Ip=K(vg+Vp/µ)3/2.
De plus pour le choix de la sensibilité de l’appareil de mesure, il faut tenir compte du fait que le tube en test « redresse » le courant lorsqu’on lui applique une tension alternative c'est-à-dire qu’il ne passera du courant dans le galva de mesure que la moitié du temps (uniquement pendant l’alternance positive )
La sensibilité du galva devra donc être le double de celle indiquée sur le cadran pour correspondre à une mesure réelle, à cela il faudra rajouter les 10% d’erreur expliqué un peu plus haut.
Il faut aussi savoir que certain tube procurent une réponse erronée du fait de supporter cette alternance négative (une sorte d’inertie à évacuer cette charge négative sur toutes les électrodes sollicités, peut être liée à une capacité inter-électrodes ?)
En résumé, si les tensions alternatives ont une valeur efficace égale aux tensions continues et si le galva mesurant le débit anodique à une sensibilité 2.2 fois celle indiquée sur l’appareil , les valeurs des courants anodiques lues sur les lampemètres « type Métrix série 310 et autres appareils utilisant le même principe » seront pratiquement égales à celles des lampemètre effectuant des mesures en courant continu (abstraction faite des sensibilités particulières de certains tubes comme expliqué plus haut ).
Certain appareil utilise le procédé décrit ci-dessus , d’autre emploi des cellules de correction , mais gare quand une panne survient sur ce type de circuit vous faite des fausses mesures et rien ne vous l’indique !
En espérant avoir été clair, mes amitiés à tous.
Michel Martin
Michel Martin
 
Messages: 1654
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: les Ulis -Orsay (91)

Re: Etalonnage galva metrix 310

Messagepar Pascal-370 » Dim 23 Déc 2018 20h00

Bonsoir. Pour Jean Claude Bicard, la page 7 de la notice du Metrix U61B pour le contrôle du vide du tube.
Bonne lecture.
Notice_U61B_Page07.jpg
Pascal-370
 
Messages: 533
Inscription: Lun 13 Avr 2009 02h11

Re: Etalonnage galva metrix 310

Messagepar Bicard jean-claude » Dim 23 Déc 2018 21h13

Merci Pascal pour le précieux document.
Bonnes fêtes
Bicard jean-claude
 
Messages: 325
Inscription: Mar 19 Sep 2006 06h38
Localisation: AUVERGNE

Re: Etalonnage galva metrix 310

Messagepar Michel Martin » Lun 24 Déc 2018 12h55

re bonjour
pour confirmer mes propos dans le fil précédent j'ai recopier l'info donnée dans la notice du 310CTR (déjà donnée par un confrère d’ailleurs )
pour aider les utilisateurs de ces lampemètre voulant réparer ou changer le galva courant d'anode après un incident.

Une sécurité à faire :
une astuce importante pour la sécurité consistera une fois le galva ouvert pour redresser l'aiguille.... de coller juste en bout d'echelle à(100%)un tout petit cylindre de caoutchouc environ 2mns de diamètre sur 2 à 3 mns de hauteur qui supporteraet bloquera l'aiguille dans sa partie haute .
Dans le cas d'un dépassement important (erreur de mesure ou c/c d'une lampes) la force sera répartie sur le pivot de l'aiguille en bas et le haut de celle ci par la butée ..Depuis que j'ai fais cette manip je n'ai plus jamais eu d'aiguille tordue ni de dégats sur mes lampètres . bien entendu toute solution équivalente répondra au même problème .

ci joint copie du manuel parlant des caractèristiques de mesures propre à la série 310 à prendre en compte si vous changer de galva ou effectuer quelque intervention sur ce circuit de mesure .

GENERALITES.
Le lampemètre 310 CTR permet d'effectuer le relevé des caractéristiques
statiques des tubes électroniques, en les alimentant en alternatif.
(Voir planche 1).
Pour cela, on applique au tube des tensions sinusoïdales, égales en
valeur efficace aux tensions continues nécessaires.
En appliquant la formule planche 2, on obtient un courant moyen
anodique inférieur de 10 % à l'intensité obtenue en continu dans des
conditions d'alimentation analogues.
De plus, pour le choix de la sensibilité de l'appareil de mesure, il
faudra tenir compte du fait que tout tube à vide "redresse" le courant
lorsqu'on lui applique une tension alternative, c'est à dire qu'il ne passera
un courant dans le galvanomètre que la moitié du temps, pendant l'alternance
rendant l'anode positive.
La sensibilité réelle devra donc être double de celle indiquée sur
son cadran, puis augmentée de 10% pour tenir compte du fait signalé plus
haut.
En résumé, si les tensions alternatives ont une valeur efficace
égale aux tensions continues, et si le galvanomètre mesurant le débit
anodique a une sensibilité 2,22 fois celle indiquée sur l'appareil, les
valeurs des courants anodiques lues sur le lampemètre sont pratiquement
égales à celles lues sur un lampemètre travaillant en courant continu.


mes amitiés à tous
Michel
Michel Martin
 
Messages: 1654
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: les Ulis -Orsay (91)

Précédente

Retourner vers Mesure : techniques, équipements et méthodes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité