Webradios et Radio France

Espace de discussion libre autour de thèmes chers aux radiofilistes. Convivialité, courtoisie, bon sens et bonne humeur sont particulièrement appréciés...

Modérateur: ModeR

Webradios et Radio France

Messagepar Ph Sourdon » Mer 30 Jan 2019 23h21

Bonsoir

L'avenir de la radio est le parle (magazine, information, interview etc) et non la musique car les jeunes utilisent déjà d'autres supports de diffusion et je doute qu'ils reviennent à la FM.
Le coût de diffusion d'une station de radio est exorbitant comparé à une webradio. A l'époque des radios pirates le technicien était essentiel. Aujourd'hui, le web c'est de l'nformatique avec un bon juriste pour négocier les droits Sacem et vous diffusez partout dans le monde.
Dans l'avenir, il devrait y avoir autant de webradios que de genres musicaux, chacune ne passant qu'un style musical restreint (ex. Valse viennoise, clavecin, traditionnel Breton, mandoline vénitienne, le répertoir Blue Note, Jazz Nouvelle Orléans
FIP diffuse sur le net soit du rock pop, ou groove, ou 50 ans, ou jazz ou musique du monde uniquement. Fip a la réputation d'être la radio préférée des dentistes pour détendre leurs patients sauf quand passe à partir de 19h dans le programme "Jazz a Fip"un morceau de jazz free et crispant.

On assiste à une segmentation de la musique.

Actuellement les auditeurs de France Musique font le grand écart entre la musique classique et la musique contemporaine au gré de la grille de programme. L'auditeur de France Musique a aujourd'hui une grande souplesse, on écoute tout ce qui se présente en tout genre et de toutes les époques .
Dans quelques temps, je pense que cela sera étonnant vu que avec les webradios nous aurons une offre de programme bien supérieure dans un domaine de musique réservée.

J'emprunte un exemple à la TV. Autrefois, les programmes étaient interrompus dans le cas de diffusion de l'arrivée du tiercé commentée par Léon Zitrone. Aujourd'hui ce n'est plus le cas car il existe une chaîne dédiée aux courses Equidia et personne ne s'en plaint.

Autre exemple, sur France Inter la météo marine présentée autrefois par Marie-Pierre Planchon.
L'auditeur d'Inter écoutait ce bulletin parce qu'il n'avait pas d'autre choix, les programmes retrouvant leur cours à la suite, cela suppose une certaine tolérance.
Avec l'offre des webradios, le public pourra choisir exactement le programme qui lui convient et ça c'est un avancée, liberté de choix égale liberté d'écoute.

Cordialement
Ph Sourdon
 
Messages: 279
Inscription: Mer 13 Mai 2015 18h40

Retourner vers Causerie sans-filiste

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Domi-Niaque, kiki37, pascal du 62 et 2 invités