transistor BF233 sur Optalix TO 99

Echanges d’informations et d’astuces techniques dédiées à la radiodiffusion à transistors

Modérateur: Klara

Re: transistor BF233 sur Optalix TO 99

Messagepar jean_marc » Mar 10 Sep 2019 20h50

Bonjour Roger,

Du temps des auto-radio à tubes, et même les 1ers à transistors, c'étaient des CV à air.
De plus sur les auto-radio à tubes, avec le préampli (EF42) accordé, il fallait un CV à 3 cages ! C'était plus simple de faire 3 noyaux plongeurs reliés mécaniquement en //.

La formule donne une équivalence, et il n'y a aucune raison que le Q soit meilleur avec des noyaux plongeurs qu'avec un CV : ça va dépendre du type de condensateur fixe ou variable (air, mica) et de la qualité de la self...

Peut-être, mais je n'ai jamais démonté de self à noyau plongeur : la self lorsque le noyau est retiré, est une self à air, donc de meilleure qualité ?

Bien cordialement. Jean-Marc
jean_marc
 
Messages: 1347
Inscription: Mar 14 Déc 2004 14h58
Localisation: Bouches du Rhône

Re: transistor BF233 sur Optalix TO 99

Messagepar ROGER33 » Mer 11 Sep 2019 12h09

Bonjour,
Je ne viens pas ici pour polémiquer sur ceci ou cela. Chacun crois savoir.
Cependant, Choco désire améliorer son récepteur qu'il trouve "MOU" C'est le cas de bien des récepteurs Français et si je l 'écris c'est que je l'ai constaté aussi. Je ne suis qu'un petit technicien de province, pas fait de grandes études ni de grandes écoles... MAIS cela ne m'a pas empêché d'inventer, de produire même si j'en parle ici très rarement.

Ayant décidé de FABRIQUER et de créer ma marque de radiotéléphones car revendre des trucs importés ne me satisfaisant pas trop..., J'ai, par OBLIGATION professionnelle, été OBLIGÉ d'étudier sur le tas avec personne pour m'aider au début... Fallait voir la tête du chef de labo des PTT de Villejuif chargé d'homologuer ces radiotéléphones lorsque je lui ai dit "Ben j'ai fabriqué ce truc et faut me l'homologuer SVP.

C'était payant et cher en plus, les normes CEPT des postes à canaux 12,5 kHz étaient très sévères et j'ai vu des mecs de Thomson Laval.... Se faire étaler pour cause de non respect de l'intermodulation de leurs récepteurs j'étais très étonné! la norme est très sévère, faut tenir plus de 70dB et ces fous injectent DEUX signaux en même temps pour exprès, vérifier les performances du machin. Je n'y suis arrivé (78dB) qu'en réalisant des mélangeurs VHF/ UHF équilibrés (push pull de J 310 Siliconix) pour éliminer H2 entre autre) je ne me rendais pas du tout compte de la difficulté en fait... Mais j'ai eu du bol, ils sont tous passés et si je viens en aide ponctuellement de ci de là ici, c'est pas pour afficher ma science ou mes connaissances C'est juste pour aider un peu au passage...
Les personnes qui ici aiment la radio ne connaissent pas tous certaines choses qu'on ne trouve que dans des bouquins devenus rares ou qu'on découvre... En TRAVAILLANT et faut du matériel de mesure...Qu'ils n'ont pas tous.

Je suis loin de connaitre TOUT, sinon pourquoi vivre? Cependant, cette partie je pense la connaitre.
Aussi, plutôt que de polémiquer, comme je suis entrain de tenter de réaliser ce N'IMPORTE QUOI j'ai des oscillateurs tout prêts et voici les mesures que j'ai réalisées ce matin pour tenter de démontrer que la formule n'est pas TOUT. Si les formules simples permettaient de tout faire et de tout prévoir, nous ne serions pas dans la situation économique où nous sommes, L' État ne sachant plus où trouver des sous pour la santé et surtout...Nos retraites. Ça va raboter dur vu l'armée de vieux Boucs qui arrivent chaque année pour leur pension!

Les maths c'est bien , le calcul provisionnel c'est bien...Cependant, lorsqu'on désire inventer et fabriquer une bombe à neutrons...Le calcul ne suffit pas. Il faut EXPÉRIMENTER et en faire sauter plus d'une dizaine AVANT que la formule mathématique permettant sa reproduction sure et efficace soit enfin disponible.

Pour revenir à la RADIO, Il y a des variables dont cette formule ne parle pas. En voici la démonstration pratique.

Comparaison entre L-FIXE avec C Variable puis L Variable et C Fixe

Générateur Fmin 660kHz: Sortie 0,5VC/C
Générateur Fmax 1200 kHz: Sortie 0,5VC/C

C’est un montage archi simple, utilisé sur quasi tous nos récepteur à transistor sauf que la base est à la masse direct, car c’est pas un oscillateur/ mélangeur mais un oscillateur simple.
La sortie de cet oscillateur est ici à très basse impédance et donc la charge de cet oscillateur n’a AUCUNE importance sur son niveau. Il délivre 0,5V C/C. point. Voici le petit schéma d'étude
Osc et ampli.jpg


Sortie de l’amplificateur, avec bobine accordée par un CV:
Fmin: 660kHz 5 Volts C/C avec environ 450pF à l’accord maxi.
F max: 1200 KHz 2,2 Volts avec environ 230 pF à l’accord maxi

Sortie du même amplificateur avec bobine accordée par un noyau magnétique:
Fmin 660kHz 5 Volts C/C avec 220 pF et noyau vissé à fond à l’accord maxi.
F max 1200 kHz 4,7 Volts avec 220 pF et noyau dévissé pour l’accord max

On constate que pour une même tension d’excitation (ici 0,5V) l’amplificateur accordé dans les deux cas va produire quasi 2 fois moins d’énergie avec un accord réalisé par une capa qu’avec un accord réalisé par la VARIATION de l’inductance de la bobine au moyen d’un noyau.

Votre formule savante est juste…Cependant il lui manque des données: Cela s’appelle la surtension.
Formule à améliorer mais TRÈS complexe et sortant du cadre de ce forum.

Voici pourquoi certains récepteurs sont "mous" et d’autres bien plus sensibles. Car ceci bien sur est valable surtout pour les cadres de ces appareils.
Les fabricants d’auto radio l’avaient probablement constaté bien avant moi. Et tentaient ainsi d’obtenir la meilleure surtension possible pour ces appareils devant recevoir des PO et surtout GO avec un bout de fil d’un mètre à peine sur le toit du véhicule…Chaque microvolt ou millivolt compte.

Rien à voir avec les " bad vibration" supposées plus haut.

Aussi , au passage, ce n’est pas pour rien que certains auto-radio sérieux, mais sans système mécanique coûteux de noyaux plongeurs avaient 2, 3 ou 4 bobines d'accord d’antenne commutées et accordées pour les stations préréglées et non une simple commutation de condensateurs sur une seule bobine.

Chaque bobine était différente pour obtenir le max de surtension à la fréquence désirée. L’inconvénient c’est qu’ils ne permettaient pas de choisir les stations…Ce que permettaient mécaniquement les modèles à noyaux plongeurs plus coûteux.

Les amateurs ayant réalisé des petits récepteur à galène ou à diode germanium s’en sont rendu compte aussi.
Suffit d’en construire un pour piger de suite, l’énorme différence entre un bidule avec CV et un bidule à noyau plongeur. Y a pas photo..
Bonne journée…

Ps; Ainsi vous avez un début de mon petit montage expérimental: LE N’IMPORTE QUOI.
J’y retourne… C’est la galère, mais j’adore ça. :wink:
ROGER33
 
Messages: 1943
Inscription: Sam 30 Oct 2010 17h48
Localisation: Bordeaux

Précédente

Retourner vers Technique radio à transistors

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Janpolanton et 2 invités