reseau 110 220V

Echanges d’informations et d’astuces techniques dédiées à la télévision et à la vidéo anciennes.

Modérateur: François77

Re: reseau 110 220V

Messagepar François77 » Mer 12 Déc 2018 18h53

Messieurs,

N’oubliez pas que le forum est ouvert à tous que des enfants ou adolescents peuvent lire vos échanges.

Vous avez pour la plupart des connaissances techniques, mais tout le monde ne les a pas

L’Administrateur du Forum
François77
Administrateur
 
Messages: 70
Inscription: Sam 3 Fév 2018 14h07

Re: reseau 110 220V

Messagepar Domi-Niaque » Mer 12 Déc 2018 22h58

Petite astuce toute simple pour passer la sensibilité d'un inter diff à une valeur inféreure à 30 mA:
Connecter juste en aval de celui-ci un condo X2 275Vac entre phase et terre.

Exemple avec 0,1 µF:
Zc= 1/(0,1exp-6 * 314)
Zc= 31, 847 Kohms

I= 230/31847= 7,22 mA

Nouvelle sensibilité= 30 - 7,22= 22,78 mA
RFL5933
Troc:
Sauf mention contraire, prix franco de port
Règlement: https://www.paypal.me ou chèque à mon ordre
Domi-Niaque
 
Messages: 1544
Inscription: Lun 21 Déc 2009 19h20
Localisation: Sud-Est de l'IdF

Re: reseau 110 220V

Messagepar Mannix54 » Jeu 13 Déc 2018 00h53

François77 a écrit:Messieurs,

N’oubliez pas que le forum est ouvert à tous que des enfants ou adolescents peuvent lire vos échanges.

Vous avez pour la plupart des connaissances techniques, mais tout le monde ne les a pas

L’Administrateur du Forum


en quoi c'est gênant ?
cela peut inciter le débutant à chercher le terme qu'il ne comprend pas en allant sur wikipédia, puis revenir sur ce fil et au final s'instruire
Mannix54
 
Messages: 620
Inscription: Jeu 7 Aoû 2014 14h56

Re: reseau 110 220V

Messagepar Bruno Ruiz » Lun 17 Déc 2018 14h53

Ce qui caractérise, à mon sens, la différence fondamentale d'utilisation d'une transfo sur du 50 hz ou 60 hz, s'il n'a pas été conçu à l'origine pour cela, c'est uniquement le bilan des pertes.

Dans un transformateur nous pouvons considérer 3 sortes de pertes
1) Pertes magnétiques par courant de Foucault (perte "fer" )
2) Pertes par effet Joules (pertes dite "cuivre" dans les enroulements).

Nous pouvons aussi y ajouter une quatrième raison de pertes par effets de "Lenz-Faraday" pertes magnétiques par courant inverse lesquels seront d'autant plus important si une des tôles métalliques composant le transfo se décolle des autres et se met à vibrer.(bruit de grondement)

Les conséquences !
Toutes ces pertes , peut importe l'origine vont se traduire par un échauffement du transformateur et donc une baisse de rendement proportionnelle au carré de l'intensité.

En résumé si vous employez un transfo mal adapté dans le meilleur des cas , si celui-ci est surdimensionné; il chauffera peut-être un peu mais délivrera la puissance demandée.
Dans un cas médian il fonctionnera , chauffera mais la tension de sortie s'écroulera au secondaire.
Dans le pire des cas, si le transformateur est sous dimensionné, le secondaire chauffera au point de faire "cramer" l'enroulement de sortie.

Vous voyez, et sauf erreur de ma part, que tous les cas sont possibles à utiliser un transfo dont la fréquence 50 ou 60 hz est mal adapté.
Bruno Ruiz
 
Messages: 241
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: MONTELIMAR

Re: reseau 110 220V

Messagepar Bruno Ruiz » Lun 17 Déc 2018 16h25

Dans la foulée un deuxième "post" concernant le réseau 110/220 volts.

Puisque nous sommes dans la rubrique "Télévision" il faut savoir que la tension du réseau dans la période 1930/1935 en France était plutôt anarchique comme vous l'avez si bien décrit et que l'on pouvait trouvait , avant guerre, une multitude de valeurs de tensions courant continu ou alternatif et de fréquences y compris d'un quartier à un autre dans Paris d’où l'impérieuse nécessite , après la guerre d'harmoniser et de règlementer.
C'est dans cet esprit qu'EDF (entreprise nationalisée) à la sortie de la guerre ,a été créé pour tisser un réseau uniforme et interconnecté sur toute la surface de la France et que tous les "petits producteurs" de l'époque s'intègre dans le groupe au fil du temps (absorbés).
Aujourd'hui le réseau est interconnecté sur toute l'Europe et la complexité étant , puisque l'énergie, à cette puissance ne se stock pas , de maintenir toujours à l'équilibre puissance consommée/puissance produite.

Mais revenons à l'époque de la Télévision "expérimentale" entre 1930 et 1935.
Nous avons qu'en ce qui concerne la TSF les constructeurs sont passés par le "tous courants" et par des transfo 110/220 volts mais en ce qui concerne la réception en"Télévision" le problème venait de la "synchronisation" du disque de Nipkov.
En effet il fallait synchroniser le disque de Nipkov du récepteur avec le disque de Nipkov de l'émetteur en 30 lignes pour cela il y avait plusieurs possibilités.

Soit une roue phonique de 6 dents pour la réception des images 30 lignes au standard Français/Allemand synchronisation par le secteur.
Soit une roue phonique de 8 dents pour la réception des images 30 lignes au standard Anglais "Baird"
Soit une roue phonique de 30 dents pour une synchronisation en 30 lignes séparées.

L'exemple "Parisien" est intéressant car nous voyons bien dans ce cas que si nous voulons nous servir du réseau pour synchroniser le récepteur de télévision il était impératif que ce "réseau" soit interconnecté à celui du quartier ou se trouvait le récepteur ce qui , à mon avis , devait être peu probable.

C'est pour ces raisons qu'il est beaucoup plus rare de trouver des roues phoniques de 6 ou de 8 dents que des roues phoniques de 30 dents !
Après la guerre, plus de problème, la télévision à analyse mécanique était obsolète et avait fait place à la télévision cathodique.
Bruno Ruiz
 
Messages: 241
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: MONTELIMAR

Précédente

Retourner vers Technique TV et vidéo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 1 invité