Décodeur.et cryptage Discret 11

Echanges d’informations et d’astuces techniques dédiées à la télévision et à la vidéo anciennes.

Modérateur: François77

Re: Décodeur.et cryptage Discret 11

Messagepar marceljack » Lun 7 Oct 2019 19h03

BAISIN a écrit:En 1985, un dépositaire CANAL+ analogique affirmait que l' usage du déco pirate était assimilé à du recel !
Il n'avait pas tort, et le seul fait de détenir un tel décodeur même sans l'utiliser pouvait être considéré comme du recel de matériel interdit à partir du moment où ces décodeurs avaient été déclarés illégaux (càd APRèS la loi Canal+, mais pas avant).

BAISIN a écrit:Et la violation de la loi sur la propriété intellectuelle et artistique. mais qui est le propriétaire du bien culturel qui la crée, le créateur du bien. Pas le producteur, ni l' éditeur, qui reste un voleur de droits d'auteur
Comme d'hab, toujours dans la nuance !
Parce que d'après toi le producteur et l'éditeur devraient travailler pour rien ?
Qu'est ce qu'un auteur ferait sans éditeur ou/et un producteur selon le type d'oeuvre ?
marceljack
 
Messages: 2513
Inscription: Ven 17 Juil 2009 11h40

Re: Décodeur.et cryptage Discret 11

Messagepar kiki37 » Lun 7 Oct 2019 19h53

marceljack a écrit:
BAISIN a écrit:En 1985, un dépositaire CANAL+ analogique affirmait que l' usage du déco pirate était assimilé à du recel !
Il n'avait pas tort, et le seul fait de détenir un tel décodeur même sans l'utiliser pouvait être considéré comme du recel de matériel interdit à partir du moment où ces décodeurs avaient été déclarés illégaux (càd APRèS la loi Canal+, mais pas avant).

Et j'ai même dépanné des téléviseurs où le décrypteur pirate était DANS le téléviseur !
(ne venez pas me chercher, il y a prescription :mrgreen: )
marceljack a écrit:
BAISIN a écrit:Et la violation de la loi sur la propriété intellectuelle et artistique. mais qui est le propriétaire du bien culturel qui la crée, le créateur du bien. Pas le producteur, ni l' éditeur, qui reste un voleur de droits d'auteur
Comme d'hab, toujours dans la nuance !
Parce que d'après toi le producteur et l'éditeur devraient travailler pour rien ?
Qu'est ce qu'un auteur ferait sans éditeur ou/et un producteur selon le type d'oeuvre ?

+1
"Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"... E.Aisberg,
kiki37
 
Messages: 339
Inscription: Mer 8 Aoû 2018 14h44

Re: Décodeur.et cryptage Discret 11

Messagepar Mannix54 » Mar 8 Oct 2019 15h03

En tout cas cette loi de 1987 était probablement très difficile à faire appliquer, notamment pour punir les utilisateurs de décodeurs "non officiels", car ça suppose de l'avoir acheté et fourni son identité à un vendeur, ou avoir été pris en flagrant délit,

or on sait que certains se sont contentés d'assembler eux-mêmes leur décodeur à l'aide de pièces détachées accessibles librement dans le commerce, en mode "Do It Yourself", en lisant des revues d'électronique (radio-plans), ou après avoir discuté oralement de la possibilité avec un vendeur de composants électroniques, comme tout ça ne laisse aucune trace et que la police (qui a d'autres chats à fouetter) ne peut pas faire de perquisitions dans un domicile privé sans motif valable alors cette personne pouvait être tranquille,

la chaîne malgré le piratage a eu beaucoup de succès en terme d'abonnés (plus de 3 milllions à la fin des années 80, quand le discret11 était encore utilisé),

on peut faire le même constat pour la lutte contre le téléchargement illégal (musique, films, séries télé) : des lois type "hadopi", les DRM peu efficaces et facilement contournables, et en parallèle l'industrie tv/cinéma/musique qui continue de bien se porter (avec des nouveaux marchés comme le streaming avec netflix, amazon etc...) malgré le piratage...
Mannix54
 
Messages: 782
Inscription: Jeu 7 Aoû 2014 14h56

Re: Décodeur.et cryptage Discret 11

Messagepar BAISIN » Mar 8 Oct 2019 17h13

Dans le partage des droits, entre le créateur du bien culturel, et l' éditeur ou le producteur, c' est réparti, selon moi, de façon injuste !

90% des droits vont à l' éditeur ou producteur, et 10 % au créateur, alors que, pour moi, ça devrait être l' inverse.

Donc, je persiste et signe en disant que les éditeurs et producteurs sont des voleurs.

Revenons à nos moutons !

Pour le décrypteur pirate intégré au tv, c'était l' analogique ! Illegal, certes !

Il y a eu la carte seule CANAL SAT DVB avec ASTONCRYPT ( mais en MPEG 2 SD )qui fonctionnaient dans la CI ou CI+ des TV avec tuners sat intégrés. Solution LEGALE que CANAL avait fini d' agréer, dans la période pré-Bolloré, c'était le bon temps, où on peut rester passéistes, face à la situation actuelle !
BAISIN
 
Messages: 1464
Inscription: Mar 18 Aoû 2009 21h54

Re: Décodeur.et cryptage Discret 11

Messagepar marceljack » Mar 8 Oct 2019 17h37

BAISIN a écrit:90% des droits vont à l' éditeur ou producteur, et 10 % au créateur, alors que, pour moi, ça devrait être l' inverse.
Ce n'est pas 90% des droits qui reviennent à l'éditeur (dans le cas d'un livre) mais 90% des revenus (c'est à dire du prix de vente).
Et le coût de l'édition, de la production et de la distribution du livre, ainsi que le risque d'invendus, sont entièrement à la charge de l'éditeur (sauf édition à compte d'auteur, dans ce cas c'est lui qui prend tous les frais et risques à sa charge et récupère l'intégralité des revenus diminués de ces frais, mais c'est rarement plus avantageux pour lui).
marceljack
 
Messages: 2513
Inscription: Ven 17 Juil 2009 11h40

Précédente

Retourner vers Technique TV et vidéo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités