La naissance du disque 33 tours

Histoire des techniques et des hommes, vécu, témoignages, proposition d'articles

Modérateur: Klara

La naissance du disque 33 tours

Messagepar f1tay » Dim 29 Juil 2018 22h11

Dans le numéro 87 (juillet-août 2018) page 48 et 49 Denis Venizeau traite de la naissance du 33 tours. Son article comportant quelques erreurs je me permet de corriger et compléter son article.
La vitesse de 33 tours, très précisément 33 tours 1/3, soit 100 tours en 3 minutes est née d'après Paul Charbon (Le fil qui parle, édité par Radiofil page 128) des recherches des laboratoires Bell aux USA qui dès 1919 ont cherchés à perfectionner les disques phonographiques. Le cinéma sonore utilisera cette vitesse dans les films parlants avec le procédé Vitaphone. Dans le procédé Vitaphone les disques mesuraient 40 cm de diamètres, précisément 16 pouces soit 40,64 cm (j'ai ici 3 disques de films parlants américains que je mesure au réglet à ± 40,5 cm) et non pas 50 cm comme indiqué par erreur dans l'article. Un disque 33 tours de 40 cm à sillon standard dure environ 10 à 15 minutes. Ces disques pour films sonores commençaient par l’intérieur et étaient soit monoface soit biface, ils étaient enregistrés latéralement (disque à aiguille). Ceux que j'ai ici, en gomme laque, pèsent environ 1 kg. Ils étaient prévus selon les cas pour 20 , 32 ou même 40 projections selon le nombre de casses à cocher sur l'étiquette par le projectionniste.
Le cinéma sonores exploitera des films avec ces disques jusqu'au début des années 30. Après le cinéma, les producteurs d'émissions pour les stations de radiodiffusion américaines utiliseront le même genre de disques pour enregistrer des émissions d'une durée de 15 minutes ce qui correspondait à une face de 33 tours 1/3 de 16 pouces. Certaine stations américaines utiliseront ce genre de disques jusqu'à l’orée des années 60. Le microsillon étant apparu entre temps les derniers produits duraient 30 minutes par face (toujours en 16 pouces).
Ces disques pour la radio commençaient par l'extérieure et étaient le plus souvent à gravure latérale mais quelques uns étaient à gravure verticale (ici j'ai même une curiosité : latéral sur une face, vertical sur l'autre, avec un programme différent sur chaque face !). Ces disques ont été produit avec divers matériaux selon les époques ici j'ai un disque de la NBC qui pèse ± 400 g mais dès les années 40 ils semblent être en vinyle et pèsent ± 200 g.
f1tay
 
Messages: 1668
Inscription: Sam 7 Fév 2004 14h44

Re: La naissance du disque 33 tours

Messagepar f1tay » Dim 29 Juil 2018 22h38

Avant ces disques pour cinéma de 16 pouces, avant la guerre de 14 la firme Pathé commercialisaient (fort chère !) des disques de 50 cm de diamètres. Ces disques gravés verticalement (dit "à saphir") tournaient soit à 60 tours par minutes pour les "Pathé Théâtre" soit entre 120 et 130 tours minutes (comme mentionné sur les pochettes) pour les "Pathé Concert". Après la guerre (celle préférè de Brassens bien entendue) le diamètre de ces disques sera ramené à 40 cm et la vitesse fixée à 120 tours par minutes. Les 50 cm Pathé pèsent ± 2,250 kg et les 40 cm ± 1,250 kg.
Coté durée d'audition aux USA la firme Edison commercialisera d'environ 1926 à 1929 des disques "longue durée". Ces disques existaient en deux diamètres 10 pouces (25 cm) et 12 pouces (30 cm). Les 10 pouces durent 12 minutes par face, les 12 pouces 20 minutes. Ils tournent à 80 tours par minutes et sont à gravure verticale avec un sillon fin.
La suite sera le microsillon 33 et 45 tours lancé vers 1948 et à la fin des années 50 le lancement sur le marché de disques 16 tours qui vu leurs piètres qualités se vendrons mal et seront vite abandonnés. A noter aux USA des disques de 8 tours destinés aux livres parlés pour les aveugles.
f1tay
 
Messages: 1668
Inscription: Sam 7 Fév 2004 14h44


Retourner vers Magazine, fonds documentaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité