"Mon papa pelotait des fils d'antenne" témoignage M. CUNIN

Histoire des techniques et des hommes, vécu, témoignages, proposition d'articles

Modérateur: Klara

"Mon papa pelotait des fils d'antenne" témoignage M. CUNIN

Messagepar Ph Sourdon » Mar 6 Fév 2018 22h13

Bonjour,

Maxime CUNIN aura 98 ans le 29 juin 2018, et il conserve des souvenirs des débuts de la TSF.




« Mes parents habitaient dans le 20e arrondissement à Paris. Mon papa était alors agent de police. Au début des années 20, la nouveauté c’est la TSF et il y s’intéressa dès le début. Il se mit à fabriquer ses propres postes à galène. De grandes installations de fils servant d’antenne couvraient les murs de l’appartement.
Au fur à mesure de ses recherches, mon papa pelotait des fils d’antenne. J’étais spectateur sans être auditeur car lui-seul utilisait le casque d’écoute. Il passait du temps à manipuler le détecteur de la galène jusqu’à trouver le meilleur point de contact.
Un jour, on le vit faire un sursaut ayant entendu « Ici Paris Tour Eiffel ».
Dans mon souvenir, on entendait parler des gens qu’on ne voyait pas mais la qualité était médiocre, il y avait beaucoup de parasites et les paroles étaient incompréhensibles, un peu de musique et la vedette était Radiolo.
Mon papa poussa sa curiosité jusqu’à lire des revues spécialisées sur la technique. Je me souviens de la première revue qu’il acheta pour savoir comment ça se passait là-dedans, comment les gens pouvaient parler à distance.
Au début des années 30, mes parents firent l’acquisition d’un poste de TSF en bois, ce qui était une grosse dépense pour la famille. Dans notre entourage, peu de foyers étaient équipés. Nous écoutions ensemble la TSF le soir après le dîner, principalement Radio-Cité et Radio-Paris. Dans les programmes et il y avait de la joie et de la gaité. Dans les années 30, l’affairiste Stavisky était un personnage incontournable des discussions sur la TSF.
A l’avant-guerre, mes parents se sont équipés d’un volumineux poste de TSF en bois.Je me rappelle des Radio-crochets avec Radio-circus, la famille Duraton.
De nos jours, j’écoute toujours le radio, souvent France Inter et Europe 1. J’écoute la radio plus régulièrement que la télévision. »


Vous pouvez lui écrire à l'adresse suivante, de charmantes hôtesses lui transmettront : accueil.orangerie@wanadoo.fr
Dernière édition par Ph Sourdon le Jeu 8 Fév 2018 23h04, édité 1 fois.
Ph Sourdon
 
Messages: 239
Inscription: Mer 13 Mai 2015 18h40

Re: "Mon papa pelotait des fils d'antenne" témoignage M. CUN

Messagepar Ph Sourdon » Mar 6 Fév 2018 22h23

Bonjour, pour le Modérateur cette version annule les lézards de la 1er version

Maxime CUNIN aura 98 ans le 29 juin 2018, et il conserve des souvenirs des débuts de la TSF.



« Mes parents habitaient dans le 20e arrondissement à Paris. Mon papa était alors agent de police. Au début des années 20, la nouveauté c’est la TSF et il y s’intéressa dès le début. Il se mit à fabriquer ses propres postes à galène. De grandes installations de fils servant d’antenne couvraient les murs de l’appartement.
Au fur à mesure de ses recherches, mon papa pelotait des fils d’antenne. J’étais spectateur sans être auditeur car lui-seul utilisait le casque d’écoute. Il passait du temps à manipuler le détecteur de la galène jusqu’à trouver le meilleur point de contact.
Un jour, on le vit faire un sursaut ayant entendu « Ici Paris Tour Eiffel ».
Dans mon souvenir, on entendait parler des gens qu’on ne voyait pas mais la qualité était médiocre, il y avait beaucoup de parasites et les paroles étaient incompréhensibles, un peu de musique et la vedette était Radiolo.
Mon papa poussa sa curiosité jusqu’à lire des revues spécialisées sur la technique. Je me souviens de la première revue qu’il acheta pour savoir comment ça se passait là-dedans, comment les gens pouvaient parler à distance.
Au début des années 30, mes parents firent l’acquisition d’un poste de TSF en bois, ce qui était une grosse dépense pour la famille. Dans notre entourage, peu de foyers étaient équipés. Nous écoutions ensemble la TSF le soir après le dîner, principalement Radio-Cité et Radio-Paris. Dans les programmes, il y avait de la joie et de la gaité. Dans les années 30, l’affairiste Stavisky était un personnage incontournable des discussions sur la TSF.
A l’avant-guerre, mes parents se sont équipés d’un volumineux poste de TSF en bois.Je me rappelle entre autres des Radio-crochets avec Radio-circus, la famille Duraton.
De nos jours, j’écoute toujours le radio, souvent France Inter et Europe 1. J’écoute la radio plus régulièrement que la télévision. »


Vous pouvez lui écrire à l'adresse suivante, de charmantes hôtesses lui transmettront : accueil.orangerie@wanadoo.fr
Ph Sourdon
 
Messages: 239
Inscription: Mer 13 Mai 2015 18h40

Re: "Mon papa pelotait des fils d'antenne" témoignage M. CUN

Messagepar Ph Sourdon » Mer 7 Fév 2018 12h34

Bonjour,

Comment corriger les coquilles de mon premier texte, est-ce éditer ?
Ph Sourdon
 
Messages: 239
Inscription: Mer 13 Mai 2015 18h40

Re: "Mon papa pelotait des fils d'antenne" témoignage M. CUN

Messagepar François Anry » Mer 7 Fév 2018 12h44

Bonjour,

Aller sur votre message et editer le
Capture.JPG


Cdt,

Francois
Cordialement
Francois
RFL1820
François Anry
 
Messages: 514
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: Everly 77


Retourner vers Magazine, fonds documentaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités