Facom ou la fin d'un mythe

Histoire des techniques et des hommes, vécu, témoignages, proposition d'articles

Modérateur: Klara

Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Mer 18 Jan 2017 14h29

Facom ou la fin d'un mythe ,,,,

J'entend et je lie aussi beaucoup de chose sur l’outillage, marques commues ou récente et surtout la marque Facom, « LE !! Facom » comme il dise ! Glorifié mais sans vraiment savoir de quoi il en retourne vraiment !!


L'HISTOIRE

Le 8 mai 1918 Un jeune ingénieur des Arts et Manufactures, Louis Mosès,crée, avec quelques parents et amis, la société Franco-Américaine de Construction d'Outillage Mécanique "FACOM" , Ce nom est très orgueilleux pour cette petite fabrique artisanale française, qui regroupe à peine dix ouvriers. Il manifeste pourtant une habileté certaine dans l'art de séduire les clients (on ne parle pas alors de marketing), mais la volonté d'innover est là.

Les américains ayant épaté les français par leur débauche de matériel militaire et l'avancée de leurs différentes techniques industrielles, on s'abrite derrière le terme "Franco-Américaine" pour se donner une image de sérieux et de qualité.

La première clé produite par "la" FACOM est un modèle unique de trente centimètres de long et deux mâchoires arrondies, en acier forgé, à l'extrémité d'un simple manche en fonte des Ardennes, rustique, simplement bruni. Ce sera, pendant un an, la seule production de l'entreprise. Sous le nom de code de "clé 101", plus familièrement "Madame 101", cette clé à molette sera vendue aux compagnies de chemins de fer de l'époque. Pour être honnête, il faut avouer qu'elle ressemblait étrangement à la clé "anglaise" Clyburn. Mais c'était une pratique générale à l'époque...

A peine retouchée, la 101 finira sa longue carrière dans les années soixante. Les collectionneurs s'arrachent aujourd'hui les rares outils fabriqués à l'époque et rescapés de cet âge héroïque.

Dans les années vingt, les automobiles commencent à envahir les routes et la gamme FACOM s'élargit. Un premier contrat est signé avec Renault, pour une clé à crémaillère de 23 cm, puis avec Peugeot, pour une clé "anglaise" garnie d'un manche en bois.


Au début des années trente, la percée se confirme sur le marché français de l'outillage à main. Plus de 500 références sont proposées sur le catalogue dans lequel on découvre les clés "Union", "Eclair" ou "Champion", ainsi que la clé "Bulldog" réservée aux cyclistes.

FACOM diffuse en France clés plates, clés en tube, clés polygonales, les fameuses "Royal" et "Idéale", et clés à pipe. C'est la confirmation de la vocation traditionnelle de FACOM : proposer aux professionnels de tous les métiers les outils les plus adaptés à leur travail.


Au début des années cinquante, FACOM produisait 50000 pièces par mois. Au début des années soixante-dix, vingt ans plus tard, la seule usine de Villeneuve-Le-Roi en "tombera" 50000 par jour ! En 1993, le groupe FACOM fabrique plus de 200000 pièces par jour. Pour suivre la demande, il faut à tout prix des machines-outils : certaines seront récupérées... au fond de la mer. Il s'agissait de fraiseuses retrouvées dans des bateaux allemands coulés par les Anglais. Il faudra gratter les coquillages avant de les démonter pour les remettre en marche !

Relevons quelques-unes des nouveautés marquantes de l'après-guerre : les premiers extracteurs en 1945, les cliquets en 1946, les premières clés à molette à rattrapage automatique de jeu en 1948, le premier brevet de la clé dynamométrique la même année, les premiers tournevis à manche "Isoryl" en 1950. Puis viendront l'équilibreuse de roues en 1954, la monture de scie à position automatique de la main en 1959.

En 1983, on reconnaît à FACOM le rang de numéro un européen de l'outillage à main (9% des parts de marché), avec une troisième place sur le plan mondial. Un outil sur trois est vendu hors de France.

- Le groupe FACOM a, au fil des années, intégré plusieurs entreprises comme Piolé (tôlerie), Bost (pinces) et Garnache Chiquet EGA (tournevis) en 1982, Virax (outils pour le travail du tube) en 1981, Dela Desauge Lair (mesure) en 1990 env., Mingori (cintreuse), Britool en 1991(outillage automobile et industriel), et en 1990 USAG (numéro un italien de l'outillage à main) avec Pastorino et SK Hand Tool Corp. (spécialiste américain du serrage).



Voilà pour la page d'histoire

- Mais en fait sur les 8000 références d'outillage présentes environs dans le catalogue Facom seul un peux plus 20 % sorte des usines Facom ! Soit env 1400 réf. env; après de très nombreuse référence sorte aussi des usine du groupe Env,, 3500 Réf. produite par EGA/BOST Mais !! pour l'ensemble des marques unifier ! « Bost, Facon Virax, Pastorino,,,ect »


Mais autour de l'industriel une ribambelle de sous traitant ! Qui pour la plus part avais les mêmes produits dans leurs gamme 2 à 3 x moins cher !!! et avec les mêmes garanties !!!.


L'exemple le plus marquants Bost pince coupante 191-16IBO et en Facom 191-16CPY il y a que la couleur du manche qui change !!!!
Les tournevis Isory AR5,5 x 200 et leurs équivalents chez EGA Manche Orange !!!
Ou le serre joint 271 et le produit d'origine Ser réf. 143...




Quelques Sous traitant :

- SEEG Société Exploitation Établissements Grigoletto à Brie Compte Robert 77 cette entreprise de mécanique de précision d'une 60 aine de personnes assurait la fabrication des clés dynamométriques Elle à fermé fin 2011 !

- SEEG Mecanique generale (établissement secondaire) Brie Compte Robert 77 tournevis dynamométriques Fermé 2011

- Wichard 63 Thiers Arrache rotule et roulement, Coutelerie.

- Clés polygonal Palméra Espagne

- Clés a frappé probablement Gedore Allemagne ou Testé dans le 77

- Certain tournevis Speedrill 25 Besançon et Terrop Aujourd'hui dans l'Oise 60

- Certaine pince étaux : Roux 69 Lyon "groupe Ser-Bessey-Dolex"

- Presse et serre joint : Ser / Bessey 42 Saint-Chamond

- Martellerie MOB 42 Le Chambon-Feugerolles

- Maillet Terrop mais aussi Dynachoc 94 Arcueil

- Embouts de vissage Wera Allemagne et de Apex USA

- Les clés Dynapact Safoms 42 St Etienne "disparu"

- La pince multiprise 170A Unior tool Slovénie

- Les valise de maintenance sur base delsey la Euro-SGOS 91 Massy

- Les valise de maintenance type Moto Bottelin Dumoulin Verrière le Buisson 91 "disparu"

-Les limes Tomé Féteira Portugal et Mob

-Les forets et tarauds de Pologne « Poldi »

et à partir de 2003 7 % de la fabrication des clés plates et cliquet à Taïwan en sous traitance probablement King Tony ,

L'usine de Villeneuve à fermé fin 2004



Aujourd’hui 'hui,,,Après avoir appartenu au fabricant de mobilier Stafor et à la financière Fimalac Facom est jeter aux orties dans les mains du du géant Américain Stanley/Black&Decker fort de 23 usines de production réunis !


Sauf qu'ils ont fermé définitivement toute les forges française ainsi que certaine usines du groupe,,

Mai 2006


Le 10 mai, la direction du groupe Stanley-Facom décidait 580 suppressions d'emplois en Europe. L'usine de Nevers-Saint-Eloi (134 ouvriers) devrait être fermée ainsi qu'une usine dans l'Eure et une autre en Angleterre. Des licenciements sont prévus en Italie.


L'usine Facom de Nevers, qui fabrique de l'outillage, existe depuis 1974 et a compté jusqu'à 250 personnes. Le groupe Facom a été racheté par le groupe Stanley en décembre 2005. L'usine de Saint-Eloi fait des bénéfices, mais la direction du groupe a décidé de «réduire les coûts pour être compétitifs». Dans une lettre adressée à chaque ouvrier, la direction parle de «rationaliser, optimiser, réduire les frais généraux» et termine sa lettre de licenciement par un cynique «Je vous remercie de votre compréhension».


Dans cette petite ville à côté de Nevers, le groupe Facom bénéficie d'une taxe professionnelle de 7% (alors qu'elle est en moyenne de 15%). Mais les aides aux entreprises n'ont jamais empêché celles-ci de licencier.


Fermé définitivement !!!! :


- la forge à chaud « clés plate,mixte, cliquet » Villeneuve le Roi 94 « 225 licenciement »

- la forge à froid « douilles » Ezy sur Eure 28 « 85 licenciement »

- Dela Desauge Lair Alforville 94 « 30/50 ?? licenciement »

- Outillage pour l'automobile usine de Nevers 58 « 134 licenciement »

- Britool West Yorkshire GB

- ZIPPO « pont élévateur » Offenburg, Allemagne "la licence est repris par Breissbart"

- SEEG Rigoletto Brie Compte Robert 77 « 60 licenciement » clés et tournevis dynamométriques. 2 sites sur Brie fermé fin 2011 !


Réduction d'effectif :

- Morangis Logistique et assemblage « 80 licenciement »

- Stanley Besançon 25 « 115 licenciement »


Revendue :

- Maingori « cintreuse » à Descombes Préciméca

- Piolé « établi, boite à outils » à Parolai

- Beissbarth ZIPPO « pont élévateur » redevenue indépendant

- Fog Beissbarth « outils de garage » redevenue Indépendant Groupe Fog Automotive

- SK HAND TOOL « outillage aéronautique » à Idéal Industrie inc,

- Virax à Rothenberger AG


Conservé part le groupe :

- Bost « pinces » 25 Laissey

- EGA Garnache « Tournevis » 39 Arbois

- Dubuis « Presse hydraulique » 41 Blois

- Usag Italie

- Pastorino Italie

- Proto Usa


Aujourd'hui en dehors des pince et tournevis bien de chez nous les produits forgé « clés et douille » sont fabriqué en Italie ou en sous traitance à Taïwan et probablement en Sloveni.
En revanche si vos outils Facom ont + de 15 ans je vous t'invite à les conservés il sont fiable et forgé à Villeneuve le Roi par "les Cadors" nom que l'on donnais aux forgerons de l'usine , j'ai visité cette usine 2 ou 3 foi avec la même émotion. A peine rentré dans la forge le sol tremblais sous les coups des marteau pilons !!! impressionnant !!
8)
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Mer 18 Jan 2017 14h38

Une Madame 101 Manche en fonte des Ardennes
IMG_1780.JPG


Une pince étau 507 entièrement forgé à Villeneuve produit rare car très vite remplacer par le même modèle avec le manche en tôle plier (coût de production oblige)

IMG_1781.JPG
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar JCM » Mer 18 Jan 2017 15h44

Snif :cry: quel gâchis !
Bref ça ne sert plus à rien d'acheter Facom (à part tourne vis et pinces).
JCM
 
Messages: 1196
Inscription: Mar 1 Mar 2005 06h11
Localisation: Issy les Moulineaux (92)

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Transistorix » Mer 18 Jan 2017 18h55

Facom425.jpg
Facom425.jpg (31.67 Kio) Vu 1168 fois

Une coupe à raz qui est en fait biseautée.
Une charnière vissée approximative.
Pas de limitation dans l'ouverture des branches.

C'est de la crotte vendue à prix d'or !

Ou sont les 425 de fabrication Safico !

Tx

Electrodif vendait celles ci bien moins cher et aucun problème.
Pro'skit.jpeg
Dernière édition par Transistorix le Jeu 19 Jan 2017 18h06, édité 1 fois.
Transistorix
 
Messages: 1401
Inscription: Dim 9 Déc 2012 10h59
Localisation: Groland des arvernes.

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Mer 18 Jan 2017 21h14

Transistorix a écrit:
Facom425.jpg

Une coupe à raz qui est en fait bizautée.
Une charnière vissée approximative.
Pas de limitation dans l'ouverture des branches.

C'est de la crotte vendue à prix d'or !

Ou sont les 425 de fabrication Safico !

Tx

Electrodif vendait celles ci bien moins cher et aucun problème.
Pro'skit.jpeg


Bonsoir TX,
En faite les nouvelle pinces électroniques Facon sont des Pastorino encore que ??? Cette marque Italienne à forgé un temps les ébauches des prestigieuses pinces EREM
Philippe
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Transistorix » Mer 18 Jan 2017 22h12

Bonsoir,

Sur un coup de dés j'ai aussi acheté des 421en bulgarie.
http://www.ebay.fr/itm/Facom-Antistatic ... SwHsRYE2Ve
(Regardez la description. Elle vaut son pesant de cacahuètes)

Rien à voir avec les séries actuelles.
Regardez les photos : La charnière, les becs, la maitrise de l'angle d'ouverture tout est impeccable.
J'avais eu les mêmes. Elles ont cassé au bout de 30 ans !
Il me semble aussi avoir eu des Facom avec la charnière entrepassée. Mais ça c'était il y a bien longtemps.

Tx
Transistorix
 
Messages: 1401
Inscription: Dim 9 Déc 2012 10h59
Localisation: Groland des arvernes.

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Marc David » Jeu 19 Jan 2017 18h01

Bonjour,
La mondialisation n'a pas tout avalé, il y a encore SAM le concurrent stéphanois de FACOM qui doit toujours avoir une production française de qualité et un catalogue bien fourni.
MD
Marc David
 
Messages: 486
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: Loiret

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Jean-Pierre Tonnelier » Jeu 19 Jan 2017 19h18

Bonjur à tous.

Merci à Philippe pour ce bout d'histoire de notre outillage, très intéressant et édifiant à la fois.

A une prochaine visite à Saint-Roch.

Amitiés JP Tonnelier
Jean-Pierre Tonnelier
 
Messages: 2256
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: Saint Roch Indre et Loire , au N/O de TOURS

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Jeu 19 Jan 2017 22h07

Jean-Pierre Tonnelier a écrit:Bonjur à tous.

Merci à Philippe pour ce bout d'histoire de notre outillage, très intéressant et édifiant à la fois.

A une prochaine visite à Saint-Roch.

Amitiés JP Tonnelier


Merci beaucoup Jean-Pierre.. :D
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Jeu 19 Jan 2017 22h20

Marc David a écrit:Bonjour,
La mondialisation n'a pas tout avalé, il y a encore SAM le concurrent stéphanois de FACOM qui doit toujours avoir une production française de qualité et un catalogue bien fourni.
MD



Bonsoir Marc,
Vous avez entièrement raison... 8)
Et Hop un petit peux d'histoire.
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Jeu 19 Jan 2017 22h21

SAM ou L'oncle SAM

Une véritable entreprise Familiale.
C’est en 1906 que François Blanc,ingénieur des Mines, crée, sur le site du Marais, les Forges Stéphanoises avec l’aide de son beau-père, Claude Peyron, industriel à Chambon-Feugerolles.

De la forge et de l’estampage classique, au sortir de la Première Guerre mondiale,François Blanc décide de se diversifier dans l’outillage à main forgé, séduit par celui dont bénéficiait l’armée américaine venue épauler les alliés. C’est d’ailleurs en hommage à la qualité de cet outillage américain qu’il déposa la marque SAM en 1921 !

Comme l'Oncle SAM !

C’est Michel Blanc, Centralien, fils d’André et petit-fi ls de François qui décida de scinder l’activité de Forges Stéphanoises et de permettre ainsi le plein épanouissement de Sam sur son site d’origine à Saint-Etienne.

En 1960 Les forge stéphanoises sont déplacer à Horme (42) et devienne SETFORGE

Le site de Saint-Etienne sera consacré à l'outillage SAM


En 1962 Sam dispose de multiples brevet

- La clé Dynastop

- La clé Clikcless

- La pince Otobloc

- La clé à pipe Vanatub


En 1970 Sam fusionne avec l'entreprise LAURAVIA spécialisé dans l'outillage pour l'automobile et l'aviation.

Aujourd’hui, Frédéric Champavere, petit-fi ls de Pierre Blanc, et Olivier Blanc, fils de Michel, tous deux arrières petit-fi ls du fondateur assument les responsabilités de Président et de Directeur général de Sam Outillage,

Parmi les 9000 références, nombreuses sont celles qui sont fabriquées en totalité sur des sites de Saint-Etienne et Montpellier...

1er (pour ne pas dire le seul !) fabricant de clé à pipe en Europe ; le 1er fabricant
de coupe-boulons,

Grâce à Lauravia Sam devient le fournisseur officiel des clés de serrage spécifique et dynamométrique de Messier Hispano Bugatti « fusionner à l'Anglais Dowty » Groupe Safran,,,Et pour cause, les embouts de serrage à fourche ou à pied de corneilles étais fabriqué sur mesure. Dans les années 80 ils étais sous traité à Safoms Saint-Etienne qui travaillais aussi pour Facom. Cette entreprise est aujourd'hui fermé.


Sam est pour ainsi dire l'inventeur de la clé à pipe débouché Vanatub étais bien plus solide que la Facom série 76. Test réalisé en laboratoire par l'Onéra « L’Office national d'études et de recherches aérospatiales  »

Hélas ce modèle n'est plus fabriqué et la série 93/94 est loin d'êtres aussi fiable !!!


Attention ! Dans les années 90 SAM à eu la très mauvaise idée de commercialisé des produits d'importation sous sa marque,,

- SAM Basic ** tous chinois !

- SAM Super *** Import moyenne gamme

- SAM PRO **** made in France

Heureusement cela n'a pas durer ,,,
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Jeu 19 Jan 2017 22h34

images.jpg
images.jpg (3.69 Kio) Vu 986 fois

IMG_1783.JPG

IMG_1784.JPG
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar ROGER33 » Sam 4 Fév 2017 18h48

Bonjour
C'est juste un problème politique..Nous ne sommes pas plus sots que la concurrence. les "politique" tous confondus n'ont jamais vraiment travaillé ou avec un stylo, donc il n'ont pas la fibre industrielle.
Lorsque nous serons très très fauchés... avec 8 millions de personne sans travail les choses changeront probablement.
Avec l'Euro cela ce voit moins... C'est juste reculer pour mieux sauter.

Merci pour ce reportage historique interessant
ROGER33
 
Messages: 1110
Inscription: Sam 30 Oct 2010 17h48
Localisation: Bordeaux

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar Philippe Bessières » Sam 4 Fév 2017 21h32

ROGER33 a écrit:Bonjour
C'est juste un problème politique..Nous ne sommes pas plus sots que la concurrence. les "politique" tous confondus n'ont jamais vraiment travaillé ou avec un stylo, donc il n'ont pas la fibre industrielle.
Lorsque nous serons très très fauchés... avec 8 millions de personne sans travail les choses changeront probablement.
Avec l'Euro cela ce voit moins... C'est juste reculer pour mieux sauter.

Merci pour ce reportage historique interessant


Bonsoir Roger,
Cela est d'autant plus vrais avec cette découverte :
15882065.jpg


FIMALAC ! cette financière propriétaire du groupe FACOM Outillages que ce pourri a tout bonnement lâcher à l'américain Stanley avec pour conséquence la fermeture definitive de 7 sites de productions et les licenciements de masse qui vont avec....Aujourd'hui Facom tool n'a plus la qualitée made in France...perte d'emplois ' perte de savoir faire et de qualité avec la bénédiction de François Fillon :evil:
RFL-6497
Philippe Bessières
 
Messages: 305
Inscription: Mer 21 Jan 2015 12h52
Localisation: Île-de-France

Re: Facom ou la fin d'un mythe

Messagepar ROGER33 » Dim 5 Fév 2017 00h22

Un peu de lecture dominicale... (pour une fois)

Ici n'est pas un forum sur l'économie, il y en a des dizaines qui traitent ce sujet avec plus ou moins de bonheur et… En se chamaillant en plus! :wink:

Cependant, de ma modeste expérience (j’ai eu 6 employés en moyenne durant plus de 35 ans) à mon avis, nos problèmes de fond viennent du choix que nous avons fait pour financer notre système dit de sécurité sociale au sens large (santé et retraites).
Il est vicié au départ, ce qui n’était pas grave mais aurait dû être modifié dès les années 65

Il est la cause de la situation que nous vivons tous.

Autrefois (1946) date de sa mise en oeuvre...TAXER la consommation ou taxer le travail (les salaires) revenait à la même chose... MAIS taxer la consommation dans un pays qui payait les gens à la semaine dans des enveloppes postales avec des sous en liquide y compris la menue monnaie...Etait tout simplement IMPOSSIBLE à réaliser.

Nos dirigeants,(gauche comme droite, là n’est pas le problème) ont donc choisi…
De taxer les salaires à la source, ce qui à l’époque revenait à peu près à la même chose.
Puisque nous consommions près de 95% de ce que nous produisions.

En fait,TOUT était « made in France ».

Dès que pour diverses raisons sans objet ici nous avons ouvert nos frontières… Le problème de cette taxation des salaires a commencé à poser problème de… Compétitivité.

En effet, notre système de retraite et de santé s’est très vite retrouvé être un gouffre financier sans fond pour diverses raisons sans objet ici encore, mais c’est un fait.

Donc chaque année, cet organisme au sens large réclame toujours plus… Donc on taxe toujours plus les salaires, le travail!

Lorsque je faisais les chèques trimestriels à l’URSSAF, parfois je restais assis, complètement sonné par les montants ÉNORMES en rapport avec les salaires versés, le tout face au chiffre d’affaire à réaliser pour que le bénéfice le couvre… C’était devenu peu à peu INGÉRABLE quoi qu’on fasse.

Heureusement, dans ma branche, (radiotéléphonie au sens large) mes marges étaient importantes en tant que fabricant, donc nous assurions tant bien que mal. Cependant et je l’ai bien vu chez mes revendeurs …Dès qu’une légère baisse de vente arrivait, la plupart se révélaient incapables de faire face…

Inutile de vous préciser qu’avec l’importation massive des grands distributeurs français, l’hallali en radiotélévision et même électroménager fut d’une brutalité inouïe.

Ce qu’il fallait faire à mon avis et qui sera fait probablement un jour pour éviter le chaos social généralisé qui est déjà amorcé, est en fait assez simple.

Je pars du principe que tout le monde ne travaille pas, mais que tout le monde consomme!

On ne doit plus DU TOUT taxer les salaires… Le travail , car n’oubliez pas que la part soit disant patronale, c’est VOUS avec votre travail qui devez la payer!
Si cela semble exister sur le plan comptable, (part salariale et part patronale) dans la réalité, c’est bel et bien l’employé, le salarié, qui doit par le produit de son travail financer 100% de son salaire, de ses charges ET de ses congés payés! Ben oui.

Pour ne pas comprendre ou accepter cela, on cherche des solutions sans jamais les trouver.

Il faut donc détaxer à 100% les salaires, hé oui… Refiler une augmentation d’environ 20% sur les salaires et retraites nettes actuelles… Puis taxer l’ensemble de TOUTE la consommation de la population, je précise bien de TOUTE la population, (du bébé qui vient de naître au grabataire qui va mourir demain ) d’environ 15%

Ce n’est pas une TVA car la TVA a plusieurs taux et n’est pas adapté à cela, elle n’est pas payée à l’export entre autre, ne pas tout mélanger

Pour ceux qui suivent, on vois qu'on se débarrasse au passage ...du travail au noir! Ha ben oui...
Plus aucun intérêt sauf a bosser puis consommer pour payer la santé et la retraite des autres mais pas la sienne!

La Taxe à la consommation fait payer TOUT le monde dès que l’on consomme quoi que ce soit, les Chinois , les Russes les Allemands ou que sais-je peu importe, ça entre? Ça paye dès consommation. et PERSONNE n’y échappe.

Cependant, chacun payera en fonction de sa propre consommation.
Cela ne changera rien pour vous, car payer 15% de plus quand on a eu 2O% d’augmentation sur les salaires et les retraites…Où est le problème ?
Il n’y en a pas.

Actuellement, les charges sont plafonnées (ce plafond est recalculé chaque année pour cause de besoin de cotisations boulimique mais reste plafonné. C’est une GROSSE prime pour les personnes très aisées…
Avec ce système c’est fini…C’est proportionnel à la consommation. point.

Actuellement, les « consumer product » (produits de consommation courants) venus de l’étranger ne financent RIEN pour nos retraités ni pour notre santé. Et c’est à qui va être le plus malicieux pour filer faire fabriquer là où on paye le moins pour échapper à cette taxation du travail !

Avec ce système, en France on ne payera RIEN… Donc ceci va revivifier naturellement le tissu industriel de notre pays… Cela n’est pas inflationniste puisque sans ces charges, TOUT de qui sera fait par des humains va coûter en gros 40 à 45% moins cher …(65% de charges en gros à la louche sur un salaire – 20% (l’augmentation) = 45% MOINS CHER en Mo)

De plus les robots…Produisent…Ils produisent BEAUCOUP mais ne payent RIEN pour financer les retraités et la sécu. Avec ce système ils payeront, qu’ils soient ici en France ou à l’autre bout du monde…

Cerise sur le gâteau, juste un exemple avec les agriculteurs…Les éleveurs, de moins en moins nombreux et de plus en plus pauvres pour la plupart…Certains s’en suicident, croulant sous les emprunts qu’il ne peuvent rembourser avec ce système débile.

Ici TOUT va changer puisque ce n’est pas un salaire de misère qu’ils vont se payer mais la TOTALITE de ce petit salaire brut…Puisqu’à leur compte…Et alors? Alors par l’immensité de leur travail, ce sont des millions et des millions qu’ils récoltent en grain, en lait, en viande…Peu importe les cours, leur retraite sera calculée sur cette production et même s’ils sont peu nombreux, l’immensité de ce fric ne sera plus uniquement dans les pattes des coopératives. Ce fric pourra financer les dizaines de milliers de vieux agriculteurs qui actuellement, avec ce système débile et obsolète dit de répartition, ont des retraites de misère!
Normal, 500 000 agriculteurs (et encore!) ne peuvent financer 3,5 millions de retraités du monde agricole d’antan !

Quand on veut on peut!

Cependant, les esprits auront besoin d’évoluer pour accepter de tels bouleversements… C’est selon moi la seule solution pour en finir au mieux avec leurs histoires de déficits chronique et de fermetures de TOUT ce qui est produit par des humains ici en France.

Mais va falloir attendre….Cela se calcule, ce n’est pas magique…Je l’ai calculé, cela distrait.
Merci si vous avez été jusqu'au bout...C'est rare.
ROGER33
 
Messages: 1110
Inscription: Sam 30 Oct 2010 17h48
Localisation: Bordeaux

Suivante

Retourner vers Magazine, fonds documentaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité