haut parleur electrostatique

Echanges d’informations et d’astuces techniques sur la TSF, la radio à lampes, les équipements de reproduction sonore

Modérateur: François77

haut parleur electrostatique

Messagepar arnaudt » Mer 18 Juin 2003 20h06

[IP:81.51.249.--]

bonjour à tous ,

je cherche à fabriquer un haut parleur electrostatique.
j'ai trouvé des sites avec qqs infos, mais rien de tres clair.

je me suis demandé si on pouvait concevoir un haut parleur de ce type qui se placerai directement sur un tube...

si qqun a des infos ou de la doc, des liens (en français si possible), j'en serais tres heureux.

amicalement
arnaudt
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar J - P Le Guen » Jeu 19 Juin 2003 14h50

[IP:62.147.212.--]

il y a une excellente description de la construction d'unHP électrostatique dans un n° de l'audiophile laissez-moi le temps de retrouver l'article à moins qu'un habitué du forum le trouve avant moi :-)
jp
J - P Le Guen
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar arnaudt » Jeu 19 Juin 2003 18h04

[IP:81.51.49.--]

merci beaucoup !
j'aimerai bien experimenter ce type de haut parleur !

on dit qu'il produit mal ou trop faiblement les graves.
mais qqs marques prestigieuse en vendent, et d'apres les photos, ces haut parleurs semblent denués de haut parleur classiques qui compenseraient ce manque.

J'ai trouvé un peu de doc sur la marque Quad (qui fait aussi des amplis), mais aucun schema.

amicalement
arnaudt
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar J - P Le Guen » Jeu 19 Juin 2003 18h39

[IP:62.147.97.--]

on obtient des sons graves en remuant beaucoup d'air ,soit en déplaçant beaucoup une membrane que ce soit celle d'un HP électrodynamique ou celle d'un HP électrostatique , soit en déplaçant moins la membrane mais en se rattrapant sur la surface et dans les deux cas en augmentant les tailles de membrane on arrive vite à des impédimenta d'ou la nécessité de compromis , si ma mémoire est bonne la personne qui a réalisé le HP électrostatique dans "L'Audiophile " avait l'air très satisfaite du résultat côté graves .
Une petite note surprenante si vous montez une matrice de 16 x16 soit 256 HP de 10 cm de diamètresur un panneau vous pourrez passer le 1 Hertz je dis bien un Hertz ,mais évidemment ce n'est pas à la portée de toutes les finances et cerise sur le gâteau comme ce sont des HP de petit diamètre la réponse impulsionnelle sera terrible , le rendement extraordinaire ya pu ka ! pour la stéréo ça coûtera le double , finalement ce ne sera pas plus cher que les hauts de gammes mondiaux et bien meilleur.
jAvis aux amateurs !
jp
J - P Le Guen
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar JF Gautier » Jeu 19 Juin 2003 20h27

[IP:212.194.114.--]

Il existe un livre sur ce type de HP. Malheureusement, je ne l'ai pas conservé.
Autant que je me souvienne le problème majeur est l'alimentation du HP en haute tension : environ 1000V
JF Gautier
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar Philippe Hiraga » Ven 20 Juin 2003 08h47

[IP:62.147.45.--]

Bonjour,

Dans l'Audiophile il y a eu deux séries d'articles concernant les haut-parleurs électrostatiques. L'une dans les n° 20, 21, 22 de l'année 1992 par Jacky Mas dont les articles sont purement théoriques. L'autre dans le n° 25 de juillet/août 1993 où je décris une de mes réalisations personnelles : un haut-parleur électrostatique de forme trapézoïdale. Je pense que c'est de cet article dont il est question. Il y a des photos de ce haut-parleur et de l'indispensable machine à monter les diaphragmes dans le site hollandais "Audiocircuit" auquel je collabore. l'URL est : http://www.audiocircuit.com/9041-esl-circuit/9041IMAI-DI.htm et http://www.audiocircuit.com/9041-esl-circuit/9041IMAI-DI.htm. Ce site est dédié aux haut-parleurs électrostatiques et il est très bien documenté, on trouve presque tout. Malgré plusieurs demandes, ce hp n'a jamais été commercialisé car il n'y aurait eu aucune rentabilité, il faut une semaine à plein temps pour fabriquer une cellule qui comporte plus de deux mille soudures.

Pour en venir à cette idée de haut-parleur électrostatique dans un tube, il y a eu quelques réalisations de ce type (voir dans Audiocircuit). Il faut remarquer qu'une membrane courbe de petit diamètre est très difficile à réaliser et ne fonctionne que dans l'aigu. Mon frère Jean, rédacteur en chef de la RDSHC avait fabriqué un tweeter cylindrique basé sur le principe de son tweeter Sunsey décrit dans son livre "Les haut-parleurs". C'était à l'époque de Lectron. Il y a eu quelques tweeters Sunsey en France et c'était un produit tout à fait exceptionnel, pas cher et qui n'a eu aucun succès. Le principe du ressort pour tendre le diaphragme est idéal. Si la membrane est plate on se rapproche du hp allemand Audio Exclusiv, qui est monté, je crois, dans gros profilé tubulaire en alu (a vérifier). C'est très bon pour la rigidité, il faut savoir que lors des déplacements, déménagement par exemple, le diaphragme souffre. Se lancer dans la fabrication de ce type de haut-parleur avec peu de connaissance c'est le risque de perdre un temps considérable. Fabriquer une cellule qui donne un son c'est facile. Fabriquer un haut-parleur qui soit à la fois bon et fiable c'est autre chose. Je peux donner un conseil toutefois : se méfier des propos de ceux qui se prennent pour des génies parce qu'ils ont bidouillé un peu des Quad ESL.

Cordialement,
Philippe Hiraga
philippe.hiraga@free.fr
Philippe Hiraga
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar Philippe Hiraga » Ven 20 Juin 2003 09h02

[IP:62.147.45.--]

Bonjour,

Dans l'Audiophile il y a eu deux séries d'articles concernant les haut-parleurs électrostatiques. L'une dans les n° 20, 21, 22 de l'année 1992 par Jacky Mas dont les articles sont purement théoriques. L'autre dans le n° 25 de juillet/août 1993 où je décris une de mes réalisations personnelles : un haut-parleur électrostatique de forme trapézoïdale. Je pense que c'est de cet article dont il est question. Il y a des photos de ce haut-parleur et de l'indispensable machine à monter les diaphragmes dans le site hollandais "Audiocircuit" auquel je collabore. l'URL est : http://www.audiocircuit.com/9041-esl-circuit/9041IMAI-DI.htm et http://www.audiocircuit.com/9041-esl-circuit/9041IMAI-DI.htm. Ce site est dédié aux haut-parleurs électrostatiques et il est très bien documenté, on trouve presque tout. Malgré plusieurs demandes, ce hp n'a jamais été commercialisé car il n'y aurait eu aucune rentabilité, il faut une semaine à plein temps pour fabriquer une cellule qui comporte plus de deux mille soudures.

Pour en venir à cette idée de haut-parleur électrostatique dans un tube, il y a eu quelques réalisations de ce type (voir dans Audiocircuit). Il faut remarquer qu'une membrane courbe de petit diamètre est très difficile à réaliser et ne fonctionne que dans l'aigu. Mon frère Jean, rédacteur en chef de la RDSHC avait fabriqué un tweeter cylindrique basé sur le principe de son tweeter Sunsey décrit dans son livre "Les haut-parleurs". C'était à l'époque de Lectron. Il y a eu quelques tweeters Sunsey en France et c'était un produit tout à fait exceptionnel, pas cher et qui n'a eu aucun succès. Le principe du ressort pour tendre le diaphragme est idéal. Si la membrane est plate on se rapproche du hp allemand Audio Exclusiv, qui est monté, je crois, dans gros profilé tubulaire en alu (a vérifier). C'est très bon pour la rigidité, il faut savoir que lors des déplacements, déménagement par exemple, le diaphragme souffre. Se lancer dans la fabrication de ce type de haut-parleur avec peu de connaissance c'est le risque de perdre un temps considérable. Fabriquer une cellule qui donne un son c'est facile. Fabriquer un haut-parleur qui soit à la fois bon et fiable c'est autre chose. Je peux donner un conseil toutefois : se méfier des propos de ceux qui se prennent pour des génies parce qu'ils ont bidouillé un peu des Quad ESL.

Cordialement,
Philippe Hiraga
philippe.hiraga@free.fr
Philippe Hiraga
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar arnaudt » Ven 20 Juin 2003 16h31

[IP:81.53.139.--]

Merci Monsieur Hiraga !

la forme trapezoïdale, je suppose que c'est du point de vue de la restitution des differentes "frequences", je veux dire par là:
la partie la plus reduite correspondrait aux aigus et la plus large aux graves...
j'ai vu sur le net qqs realisations avec un diaphragme en mylar, qui semble être le materiau le plus utilisé.

Les stators peuvent ils être du genre "grillage" ?

pourquoi ne pas utiliser un ampli dédié, c'est à dire connecter le transfos (adapté) du haut parleur directement sur le tube, plutot que d'abaisser puis remonter le signal comme avec un ampli tout fait ? (à tubes)

Peut on utiliser une tht de télévision ?

Pourquoi ces haut parleurs ne sont pas montés comme une enceinte classique, dans un coffre, afin de ne privilegier qu'un "coté" du haut parleur ?

je vais visiter ce site; en attendant ... ça muri ;-))

amicalement
arnaudt
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar Philippe Hiraga » Sam 21 Juin 2003 10h24

[IP:62.147.43.--]

Bonjour,

> la forme trapézoïdale, je suppose que c'est du point de vue de la restitution des differentes "frequences", je veux dire par là: la partie la plus reduite correspondrait aux aigus et la plus large aux graves...

C'est bien ça. Ça correspond à une vingtaine de hp ronds, le plus grand étant un 12 cm et le plus petit un 4 cm. J'ai imaginé cette solution dans le but d'obtenir une meilleure linéarité et il n'y a aucun filtre correcteur. Mais la réalisation publiée dans l'Audiophile n'est pas du tout un exemple à suivre pour un débutant car j'ai choisi les solutions les plus compliquées. Les électrodes sont faites de 515 fils transversaux tous de longueurs différentes. Dans le magazine "La nouvelle électronique" de décembre/janvier dernier il y a un article intitulé "Construisez vos haut-parleurs électrostatiques", où est décrit une vraie réalisation d'amateur.

> j'ai vu sur le net qqs realisations avec un diaphragme en mylar, qui semble être le materiau le plus utilisé.

C'est exact. le film que j'utilise fait 12 microns d'épaisseur.

> Les stators peuvent ils être du genre "grillage" ?

Il faudrait préciser ce que vous entendez par grillage. La plupart des électrodes sont faites de tôle perforée ou d'un assemblage de fils. La tôle perforée est ce qu'il y a de plus facile à utiliser.

> pourquoi ne pas utiliser un ampli dédié, c'est à dire connecter le transfos (adapté) du haut parleur directement sur le tube, plutot que d'abaisser puis remonter le signal comme avec un ampli tout fait ? (à tubes)

Ça peut se faire mais la tension sera insuffisante pour une cellule "ordinaire". C'est une histoire de champ électrique. Les tweeters électrostatiques de jadis étaient connectés directement à l'anode du tube de sortie de l'ampli, l'écartement électrode/diaphragme étant de quelques centièmes de mm seulement le niveau acoustique était suffisant. Un transformateur élévateur est nécessaire pour obtenir des graves. En gros, disons que la tension efficace nécessaire est de 2000 à 3000 volts pour un niveau d'écoute moyen.

> Peut on utiliser une tht de télévision ?

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué... Un transformateur 230/230 suivi d'un multiplicateur de tension suffit pour obtenir les quelques milliers de volts nécessaires. Le courant étant très faible il est possible d'intercaler un potentiomètre pour régler la haute-tension.

> Pourquoi ces haut parleurs ne sont pas montés comme une enceinte classique, dans un coffre, afin de ne privilegier qu'un "coté" du haut parleur ?

Il y a eu plusieurs qui étaient montés en enceintes closes comme les Beveridge américains. En général, on utilise un panneau rayonnant des deux côtés pour obtenir plus de niveau.

Cordialement,
Philippe Hiraga
philippe.hiraga@free.fr
Philippe Hiraga
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar jean-luc beulaygue » Sam 21 Juin 2003 10h38

[IP:62.39.226.--]

bonjour

il serait intéressant de savoir ou trouver des feuilles de mylar
de 12 µ métallisées, ou bien, quel procédé pour métalliser ces
feuilles.
le reste, apparement, ne représente pas, à priori, une grande
difficulté.

cordialement

jean-luc
jean-luc beulaygue
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar arnaudt » Sam 21 Juin 2003 13h26

[IP:81.50.180.--]

Merci pour toutes ces explications et éclaircissements.

Au point de vue de la tht, je voulais parler de remplacer le transformateur audio par une tht...
c'est peut être farfelu, mais il me semble qu'une tht fonctionne entre 10 khz et 30 khz selon les televisions.
donc pourquoi pas un signal audio ?

à propos de "grillage", je pensais à qqchose de fin, du type moustiquaire.

amicalement
arnaudt
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar Philippe Hiraga » Dim 22 Juin 2003 19h57

[IP:62.147.42.--]

Bonsoir,

> il serait intéressant de savoir ou trouver des feuilles de mylar
de 12 µ métallisées, ou bien, quel procédé pour métalliser ces
feuilles.

Rhone-Poulenc fabrique du Mylar sous licence de l'américain Dupont de Nemours et cela s'appelle du Terphane. Il est (ou était) possible d'en trouver chez Adam, Bd Edgar-Quinet à Paris 14 e. Le Mylar métallisé est aussi un produit courant qui est peut-être disponible également chez Adam, Berty, ou Rougier et Plé.

> le reste, apparement, ne représente pas, à priori, une grande
difficulté.

C'est exact, avec de l'expérience on y arrive très facilement et on obtient des résultats exceptionnels.

>Au point de vue de la tht, je voulais parler de remplacer le transformateur audio par une tht... c'est peut être farfelu, mais il me semble qu'une tht fonctionne entre 10 khz et 30 khz selon les televisions. donc pourquoi pas un signal audio ?

Ce principe a déjà été utilisé dans le passé. Les impulsions sont modulées et la capacité de la cellule est mise à profit pour réaliser un filtre RC passe-bas.

> à propos de "grillage", je pensais à qqchose de fin, du type moustiquaire.

Ce principe d'électrode en grillage a déjà été utilisé notamment par Stax au début des années 60. Les électrodes étaient constituées de fils émaillés torsadés assemblés comme un grillage de moustiquaire. C'était tout à fait extraordinaire : il y a 5 fils par mm et ces fils sont formés de 5 fils plus petits torsadés. Il faut regarder avec grosse une loupe pour constater qu'il s'agit d'un grillage (voir la description dans la Revue du Son de mai 1968). Le grillage doit être très fortement tendu sur une armature pour que l'électrode soit rigide. Une remarque importante : la force motrice est proportionnelle à la capacité, donc plus le fil du grillage est fin et plus les mailles sont larges moins vous aurez de niveau pour un même signal. Avec un grillage de fils de 1 mm espacés de 5 mm vous aurez très peu de niveau.

Cordialement,
Philippe Hiraga
philippe.hiraga@free.fr
Philippe Hiraga
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar arnaudt » Mer 25 Juin 2003 06h54

[IP:81.50.151.--]

merci messieurs pour toutes vos explications et precisions !
quand j'aurais terminé (hum...) qqs autres bidouilles, je m'attaquerais à ce projet.

amicalement
arnaudt
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar FBG » Mer 2 Juil 2003 15h21

[IP:194.2.245.--]

bonjour,
Voir peut-etre ?..... dans les deux derniers numero d'Elektor,je ne sais plus lequel, il y avait un article sur les HP electrosatiques avec des adresses internet.
amities, François
FBG
 

Re: haut parleur electrostatique

Messagepar gouache » Ven 1 Avr 2016 10h46

bjr,
Je dispose d'un film de mylar métallisé sur les 2 faces de 25microns d'épaisseur et de dimensions : 1700x650mm, qui servait à refaire des cellules d'enceintes électrostatiques BEWERIDGE - de même que je possède le cadre spécial pour tendre la feuille de mylar avant de la replacer dans les panneaux. J'ai aussi le schéma de l'ampli OTL qui alimentait ces panneaux électrostatiques. Je cherche acquéreur pour tout ça.
gouache
 
Messages: 1
Inscription: Ven 1 Avr 2016 10h33

Suivante

Retourner vers Technique TSF et reproduction du son

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: picard et 3 invités